Französisch

Les vaccinations en général

1. Une vaccination, qu’est-ce que c‘est ?

L’administration d’un vaccin avec le but de protéger des individus contre une maladie contagieuse, c’est ce qu’on appelle une vaccination. Il y a des maladies contre lesquelles il faut se faire vacciner régulièrement pour être protégé (p. ex. le tétanos). Il existe d’autres maladies contre lesquelles une ou deux vaccinations suffisent (p. ex. la polio ou le coronavirus).

2. Comment les vaccinations fonctionnent-elles ?

Une vaccination stimule le mécanisme de défense propre au corps. C’est ce qu’on appelle le système immunitaire. La vaccination amène le système immunitaire à produire des substances de protection contre les maladies. Ces substances sont appelées les anticorps.

3. Pourquoi les vaccinations sont-elles importantes ?

La vaccination fait baisser le risque de tomber malade. Quand les virus, les bactéries ou les mycoses pénètrent dans l’organisme, on parle aussi d’une infection. Certaines infections peuvent même être mortelles. Par une vaccination, on peut éviter une infection, mais aussi les préjudices à la santé qui, parfois, ne se manifestent que des années plus tard.

Informations générales sur la vaccination contre le coronavirus

4. Quels vaccins contre le coronavirus ont reçu l’autorisation en Allemagne ?

En Allemagne, les vaccins des producteurs BioNTech (« Comernaty »), Moderna, AstraZeneca (« Vaxzevria ») et Johnson&Johnson ont reçu l’autorisation.

5. Comment agissent les différents vaccins ?

Tous les vaccins stimulent le système de défense naturel du corps, c’est-à-dire la réponse immunitaire, pour qu’il puisse se protéger contre le virus. Pour ce faire, le corps produit des anticorps qui protègent le corps contre le virus. Par la vaccination, le corps « apprend » comment se défendre.

6. Quelle est la différence entre les vaccins quant à leur efficacité ?

Tous les vaccins protègent très bien de tomber gravement malade du Covid-19 ou même d’en mourir. Selon nos connaissances actuelles, il n’y a pas de différence importante entre l’efficacité des vaccins disponibles. Il est prouvé que tous les vaccins donnent déjà une bonne protection après la première injection, et une très bonne protection après la deuxième.

7. Qui va recevoir quel vaccin ?

En Allemagne, la plupart des personnes plus jeunes, entre 16 et 59 ans, recevront le vaccin BioNTech. En outre, BioNTech vient de recevoir l’autorisation dans l’UE pour les enfants et les jeunes à partir de 12 ans. Il faut encore attendre la recommandation de la Ständige Impfkommission (Commission permanente de vaccination) pour savoir si toutes les personnes à partir de 12 ans seront vaccinées, ou seulement celles présentant une pathologie sous-jacente.

Actuellement, le vaccin Moderna est autorisé pour les plus de 18 ans.

Le vaccin Vaxzevria de la société AstraZeneca est également autorisé pour les plus de 18 ans. La Ständige Impfkommission (Commission permanente de vaccination) recommande de limiter l’usage de ce vaccin aux personnes qui ont plus de 60 ans.

Le vaccin de Johnson&Johnson est destiné aux personnes à partir de 18 ans, une seule dose est suffisante. Ce vaccin n’est également recommandé par la Ständige Impfkommission (Commission permanente de vaccination) que pour les personnes à partir de 60 ans.

Les vaccins BioNTech, Moderna et AstraZeneca (Vaxzevria) doivent tous être administrés en deux doses, à intervalle de quelques semaines.

8. Est-ce que je peux choisir le vaccin qui m’est administré ?

Non, on ne peut pas choisir. Mais on n’est pas non plus obligé d’accepter une proposition de vaccin. La proposition d’une vaccination contre le coronavirus est facultative.

Qu’est-ce qui se passe directement après la vaccination ?

9. Qu’est-ce qui se passe dans mon corps après la vaccination ?

Le corps réagit au vaccin et se met à produire des anticorps. C’est pourquoi il y a parfois des réactions corporelles que l’on ressent et qui sont désagréables. Le plus souvent, ces réactions à la vaccination restent légères et disparaissent après quelques jours. Voici de possibles réponses au vaccin : douleurs et sensibilité à la pression autour du site d’injection, rougeurs de la peau et enflures. De l’épuisement, des maux de tête, de la fièvre, des frissons, des nausées et des douleurs musculaires peuvent apparaître aussi.

10. Certaines personnes vont mal après la vaccination – pourquoi ?

Nos corps sont tous différents. C’est pourquoi nos corps réagissent différemment. Quelques-uns ressentent une forte réaction à la vaccination, beaucoup ont une réaction plus faible, et certaines personnes encore ne ressentent rien du tout.

11. Quelle est la différence entre la réponse au vaccin et les effets secondaires ?

La réponse au vaccin est un bon signe. On voit que la vaccination est efficace et que le corps commence à se protéger.

Les effets secondaires ne sont pas désirables et peuvent même être dangereux. Mais ils sont aussi extrêmement rares. Un effet secondaire typique mais rare, c’est, par exemple, une réaction allergique au vaccin.

Par exemple, si vous avez une fièvre après la vaccination qui ne s’en va pas après 3 jours, allez voir un médecin. Aussi, si vous avez de forts maux de têtes après avoir reçu le vaccin Vaxzevria de la société AstraZeneca, et que ces maux de têtes perdurent pendant plusieurs jours, allez voir un médecin au plus vite.

12. Quels types de réponse au vaccin existent ?

Voici de possibles réponses au vaccin : douleurs et sensibilité à la pression autour du site d’injection, rougeurs de la peau et enflures. De l’épuisement, des maux de tête, de la fièvre, des frissons, des nausées et des douleurs musculaires peuvent apparaître aussi.

13. Quels effets secondaires sont connus ?

Tous les effets secondaires sont extrêmement rares ! Tous les vaccins risquent de provoquer des réactions allergiques, de temps en temps. Dans des cas extrêmement rares, des caillots sanguins se sont formés après une vaccination à l’AstraZeneca ou au Johnson&Johnson. Des recherches sont en cours pour savoir si de rares cas de myocardite ont été déclenchés par le vaccin de BioNTech. En plus, on a détecté des cas isolés de paralysie aigüe des nerfs faciaux, qui se sont tous résorbés en quelques semaines. Il n’est pas encore avéré s’il existe vraiment un lien avec la vaccination.

14. Quel degré de protection la première vaccination confère-t-elle ?

On est en train d’étudier cela de plus près. Pour cette raison, on ne possède pas encore de données absolument fiables. On sait actuellement que la première dose de vaccin protège bien ou très bien contre une forme grave ou mortelle du virus. Mais cette protection ne dure que quelques semaines ou mois, alors il est recommandé (sauf avec Johnson&Johnson, qui ne nécessite qu’une seule dose) d’administrer toujours la deuxième dose. Lors de la première vaccination, on fixe déjà le rendez-vous pour la deuxième dose.

15. Quel degré de protection la deuxième vaccination confère-t-elle ?

L’administration de la deuxième dose clôt le processus de vaccination (sauf avec Johnson&Johnson, où une seule dose suffit). Il faut impérativement la recevoir, sinon la protection vaccinale obtenue grâce à la première vaccination va diminuer après quelques semaines ou mois.

16. Pour combien de temps suis-je protégé/e par la vaccination complète ?

Cette question est en cours d’être étudiée. Actuellement, les experts disent qu’on est très bien protégé pendant au moins six mois après la deuxième dose. Il est possible qu’après, il faudra renouveler la vaccination. C’est un peu pareil avec le vaccin contre le tétanos. Cette vaccination doit être renouvelée tous les 10 ans.

17. Mon âge peut-il avoir des répercussions sur l’efficacité du vaccin ?

Oui. Avec l’âge, le système de défense corporel commence à faiblir. Selon les connaissances actuelles concernant la vaccination, tous les vaccins ayant une autorisation en l’UE confèrent une protection suffisante même à un âge avancé.

18. Est-ce je peux transmettre ou recevoir le virus après la vaccination ?

Oui. Même si la probabilité est beaucoup plus faible, une transmission reste possible. En l’état actuel des connaissances, les personnes vaccinées développent généralement des formes légères de la maladie.

19. Est-ce que je peux me faire vacciner après avoir surmonté une infection du coronavirus et m‘être rétabli/e ?

Oui, mais dans ce cas, une vaccination n’est recommandée qu’après au moins 6 mois, pour stimuler encore une fois la réponse immunitaire au virus, qui existe encore à ce moment-là.

20. Me faut-il porter un masque et respecter les règles d’hygiène après la vaccination ?

Oui. Les règles de conduite actuelles dues à la situation pandémique restent en vigueur. Même après une vaccination, on peut transmettre le coronavirus. Les consignes de sécurité restent donc en vigueur.

21. De quels avantages est-ce que je bénéficie après une vaccination ?

Vous serez protégé/e d’un déroulement grave ou mortel d’une infection au coronavirus.

La vaccination rend une infection au coronavirus beaucoup moins probable.

Il est beaucoup moins probable que vous transmettiez le coronavirus à une autre personne.

Les avantages pour votre santé mis de côté, vous pouvez pratiquer de nombreux loisirs, ce qui ne serait pas possible sans être vacciné/e. Vous pouvez fréquenter les cafés, rencontrer des amis et profiter de plus de loisirs si vous fournissez la preuve de votre vaccination.

Quels risques sont liés au vaccin ?

22. Le risque d’infection est-il plus élevé pour certaines personnes que pour d‘autres ?

Les personnes âgées et déjà malades ont un risque beaucoup plus élevé de tomber gravement malade ou de mourir du Covid-19. Les personnes en contact avec beaucoup de gens courent un plus grand risque de s’infecter. Parmi eux, des médecins, des soignants, des personnes dans des hébergements collectifs, la police ou les professeurs d’école.

23. La « priorisation », qu’est-ce que cela veut dire ?

La priorisation signifie que quelque chose est particulièrement important. Dans le contexte du coronavirus, la priorisation signifie qu’il faut protéger d’abord les personnes exposées à un danger particulièrement grand.

24. Pourquoi les personnes vivant dans des hébergements collectifs sont-elles vaccinées plus tôt que d’autres groupes ?

Les personnes vivant dans des hébergements collectifs courent un risque élevé de s’infecter avec le coronavirus, parce qu’ici, beaucoup de gens vivent très à l’étroit. Il devient donc extrêmement difficile de garder la bonne distance. Alors il est particulièrement important de protéger au mieux ce groupe de personnes.

25. Les vaccins sont-ils testés auprès des réfugié/es ?

Non ! Les vaccins ont été testés auprès de volontaires il y a quelque temps déjà. A l’heure actuelle, presque deux milliards de substances actives ont été émises pour les vaccinations dans le monde. Plus d’un milliard de personnes, soit presque un septième de la population mondiale, a reçu une vaccination complète.

26. Est-ce que je peux me faire vacciner si j’ai des pathologies sous-jacentes ?

Oui. C’est surtout dans ce cas-là que vous devriez vous faire vacciner, car votre risque d’une forme grave du Covid-19 est élevé. Les personnes présentant des pathologies sous-jacentes et graves sont donc les premières à être vaccinées en Allemagne.

27. Est-ce que je peux me faire vacciner pendant une grossesse ?

En ce moment, la vaccination généralisée pendant la grossesse n’est pas recommandée, car on manque actuellement de données concernant l’utilisation des vaccins contre le Covid-19 pendant la grossesse. Si, à cause d’une pathologie sous-jacente de la femme enceinte, elle a un risque élevé d’une forme grave de Covid-19, on peut, dans une décision cas par cas, lui proposer une vaccination, après avoir soigneusement évalué les avantages et les risques et après une consultation détaillée.

28. Les enfants peuvent-ils être vaccinés ?

Le vaccin de la société BioNTech vient de recevoir l’autorisation dans l’UE pour les enfants et les adolescents à partir de 12 ans. Mais la Ständige Impfkommission (Commission permanente de vaccination) n’a pas encore émis de recommandation. On peut s’attendre à ce que cette recommandation soit, dans un premier temps, limitée aux enfants et adolescents avec une pathologie sous-jacente grave.

29. Qui ne devrait pas se faire vacciner ?

Les personnes qui se sentent malades et qui, par exemple, ont de la température, devraient se faire vacciner seulement après leur rétablissement.

30. Le vaccin rend-il stérile ?

Non. Il n’existe pas un seul indice scientifique prouvant que la vaccination rend stérile.

31. Pourquoi la vaccination avec certains vaccins a-t-elle été interrompue ?

La campagne de vaccination a été interrompue pour pouvoir d’abord étudier de plus près des complications possibles que certains vaccins pourraient déclencher. La sécurité de tout le monde est toujours la priorité absolue. Pour cette raison, on fait des recherches si méticuleuses.

Comment est-ce que je peux me faire vacciner ?

32. Est-ce que je dois m’inscrire pour me faire vacciner ?

Oui. En Basse-Saxe, il y a différentes possibilités de s’inscrire :

Le numéro de la hotline est : 0800 99 88 665

La hotline est joignable de lundi à samedi entre 8 et 20 heures.

La hotline est fermée les dimanches et les jours fériés.

Portail en ligne :

https://www.impfportal-niedersachsen.de

En plus, vous pouvez appeler directement votre médecin généraliste ou des médecins près de chez vous. Beaucoup de médecins administrent les vaccins contre le coronavirus dans leurs cabinets. En général, il faut également s’y inscrire au préalable et attendre pendant quelques semaines. Dans les hébergements pour les réfugiés, les assistants sociaux viennent en aide pour l’inscription.

Auprès de la Arztauskunft Niedersachsen (Renseignement sur les médecins en Basse-Saxe), vous pouvez rechercher des médecins parlant beaucoup de langues différentes :

https://www.arztauskunft-niedersachsen.de

33. Est-ce qu’il y a un entretien de conseil concernant la vaccination ?

Avant toute vaccination, chaque personne a le droit à une consultation avec un médecin. Ce principe est valable partout où les vaccinations sont pratiquées, dans les cabinets des médecins généralistes comme dans les centres de vaccination. On discutera de toutes les questions que vous poserez. Si vous n’avez pas encore pris une décision quant à la vaccination, vous pouvez contacter votre médecin généraliste pour convenir d’un entretien de conseil.

34. Qui exactement administre les vaccins en Allemagne ?

En Allemagne, les centres de vaccination emploient aussi des équipes de vaccination mobile, en plus il y a les médecins résidents, généralistes comme spécialistes, et, à partir du 7.6.2021, les médecins du travail et les médecins privés.

35. Les équipes de vaccination mobile, c’est quoi ?

Les équipes de vaccination mobile sont reliés à un centre de vaccination et sont composés de médecins qui se rendent, par exemple, dans des maisons de soins ou de retraite, des hébergements collectifs pour les réfugiés, ou aussi dans des quartiers résidentiels dans lesquels un nombre particulièrement élevé de personnes vit très à l’étroit. Ils administrent les vaccins sur place dans de bonnes conditions médicales.

36. Où trouver des informations supplémentaires ?

Vous trouverez des informations supplémentaires sous :

https://www.niedersachsen.de/Coronavirus
https://www.zusammengegencorona.de/
www.impfen-gegen-corona.eu

Questions juridiques

37. Est-ce que je suis libre de me faire vacciner ou non ?

Oui. En Allemagne, chacun décide pour soi-même s’il/elle souhaite se faire vacciner ou non.

38. Est-ce que je serai puni/e si je ne veux pas me faire vacciner ?

Non. Personne ne sera puni/e. La vaccination est à base volontaire.

39. La vaccination a-t-elle des répercussions sur des procédures d’asile en cours ?

Non. Le fait de se faire vacciner ou non ne sera pas puni et n’a aucune répercussion sur une procédure d’asile en cours.

La Ständige Impfkommission (STIKO, Commission permanente de vaccination) développe des recommandations de vaccination pour l’Allemagne. La commission est composée de 16 experts bénévoles. Cet organe travaille sur les questions autour des vaccinations préventives et les maladies infectieuses et émet des recommandations sur les vaccinations.

Additional links

Partners behind this campaign